Revenir en haut Aller en bas



 
TWOTG a ouvert le 04/08/2019 et 13 membres pour 651 messages, merci à vous ♥️
Bienvenue à Héra notre dernier membre inscrit sur TWOTG.
Bonne chance pour ta fiche Smile
TWOTG te dit bonjour Invité
tu as 13 messages à ce jour merci à Toi d’être sur le forum ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dîner entre vieilles connaissances {Hadès & Perséphone}
Kukulcán
Riamiwo - Phasendoppler (Original Mix)clickHadès & Perséphone
Kukulcán
« Look at me and tell me? Am I a less than nothing? »Dormir… Voilà une activité que j’apprécie. Au moins, j’oublie un maximum que mon existence est tout sauf amusante. Depuis, que je suis un humain c’est la dégringolade, une descente constante dans les enfers. Mais cela n’a rien avoir au monde souterrain de mon royaume : les cénotes.

Ma peau devient de plus en plus pâle, j’en perds mes couleurs si l’on peut dire ça. Le manque de sang lié aux sacrifices humains, en est la cause principale. Mais ce n’est pas le seul souci. Mon pouvoir s’affaiblit de plus en plus. La seule exception, c’est lorsque la Déesse Ix Chel/Chak Chel me retrouve pendant quelques minutes… Pour l’un des plus beaux spectacles que la création peut offrir : une éclipse solaire.

Ma vie parmi les mortels est bien loin de celle que j’avais autre fois. Cela m’arrive parfois de rêver de mon ancienne vie. Celle où j’étais encore une divinité vénérée et adulée. Et à chaque fois, j’en pleure… Comment un Dieu tel que moi, a-t-il pu finir comme ça… Je n’en ai pas la moindre idée.

Je vis dans un quartier défavorisé de la Nouvelle-Orléans. Je dirais que cela ne change pas vraiment des quartiers pauvres du Mexique. Ou les gangs font la loi. Je suis habitué à la violence, les enlèvements, la drogue, l’alcool et les règlements de compte. Cela ne fait pas bien longtemps que je me suis posée dans cette ville. Ne me demandez pas pourquoi, j’ai décidé de vivre ici, loin de mon Yucatán natal. Je ne m’en rappelle pas…

Je suis réveillé par une grosse dispute, pour ne pas changer ? J’ouvre à moitié les yeux et bâille. J’ai une toute petite mine. Je me frotte la tête sur mon oreiller. Je n’ai pas vraiment envie de me lever. Même la fenêtre fermée, j’entends que ça crie dehors. Je soupire, adieu toute tranquillité. Je reste dans mon lit. Toujours les mêmes à s’engueuler pour un rien. Les mortels sont vraiment bizarres…

Leur remue-ménage me donne une de ses migraines. Je finis par tirer la couverture et me lever. Je me dirige vers la fenêtre et l’ouvre pour regarder en bas. Je me contre fiche d’être torse nu. Ce n’est pas une toute petite engueulade, c’est même assez violent. Ils se frappent l’un sur l’autre. Il y a du sang… Je pose mes bras sur la fenêtre et observent. Je me dis que les policiers vont encore faire une descente. Je roule des yeux. Je soupire, retire mes bras et ferme la fenêtre.

Je retourne vers mon lit et m’assois. Il y a un miroir en face de moi. La tête que j’ai, c’est une horreur. Je suis très mal rasé, ma barbe et ma moustache ont bien poussé. Et ma chevelure, n’en parlons même pas. À croire que j’ai fait la fiesta toute la nuit et que je me suis défoncé comme un malade…

Je me lève et me dirige vers mon bureau. Je bâille et récupère mon téléphone qui était en train de charger. Rien de bien intéressant comme d’habitude. Puis, j’entends frapper à la porte. Et une lettre est glissé en dessous. Je suis très suspicieux et va la chercher. On dirait que quelqu’un a tenté de m’envoyer un mot. Je regarde attentivement ce qui est écrit. C’est une invitation de la part d’un vieil ami. J’écarquille les yeux et réfléchis. Puis, je me souviens de qui, il s’agit… d’Hadès !

Je l’avais rencontré, cela remonte à tellement longtemps… Lors d’un voyage en Grèce. Ma curiosité m’avait poussé dans ce pays. Mais aussi les livres. Il faut savoir que j’adore plonger mon nez dans la lecture. J’avais entendu parler des mythes et légendes sur l’Olympe et leurs divinités. Mais, je ne m’attendais guère à tomber nez à nez avec l’un d’eux. Et qui plus est du monde souterrain. Ma curiosité m’avait poussé à suivre un mystérieux chemin qui menait droit aux enfers. Ce que je ne savais pas à l’époque, j’avais pris ça pour quelque chose ressemblant à un cénote.

Et ce depuis, nous sommes restés de bons amis oui. Nos chemins se sont séparés, et ce depuis au moins… Deux millénaires. Il a fini par me retrouver en fin de compte. J’affiche un petit sourire. Je m’inspecte et me dis que je ne vais pas le revoir dans cet état pitoyable…

Direction la petite salle de bain. Au programme, douche et rasage. Je fais donc couler de l’eau chaude et me lave de fond en comble. Même mes cheveux y passent. Une fois terminé, je me dirige vers le miroir pour m’occuper de me couper les cheveux puis me raser. Je m’inspecte. Satisfait. Je me sèche et va dans ma chambre pour me trouver des vêtements convenables. Je n’en ai pas tellement que ça…

Je sors ma longue chemise bleutée, mes pantalons bruns et ma grande veste beige. Je vérifie qu’il n’y a pas de trou. Non c’est bon. Je m’habille, récupère ma sacoche au passage. Prend mon ordinateur portable, mon téléphone que je range à l'intérieur. Ça va, elle ne pue pas, il manquerait plus que ça ! Je sors de chez moi, ferme à clef et quitte les lieux. Je mets un certain temps avant d’arriver à destination. Je n’ai pas les moyens de payer un taxi. Je dois prendre le bus puis le tramway pour quitter les quartiers pauvres.

L’on m’a donné un point de rendez-vous dans les quartiers riches. Je descends du bus et me mets en route. Ce quartier n’a strictement rien avoir au mien, miteux et pauvre… Je dois me diriger vers un parc. Je mets environ une petite demi-heure à pied pour m’y rendre. Je m’assois sur un banc et attends mon vieil ami et son épouse.
:copyright:? 2981 12289 0
Kukulcán
Kukulcán
DIEU DE LA CRÉATION & LA DESTRUCTION
« A cham mi. Ni tz'ay! »
Messages : 88
Date d'inscription : 06/08/2019
Age : 33
Jeu 15 Aoû - 17:33
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone


Dîner entre vieilles connaissances

Kukulcàn & Hadès

◊ ◊ ◊

Aujourd'hui était un jour très spécial. En effet, Perséphone avait eu vent de la présence d'un très ancien ami (peut-être même un des seuls) de son époux. Kukulkan, divinité pan-mésoaméricaine du serpent à plumes dans la religion maya, Dieu de la résurrection et de la réincarnation. Ce dernier été donc sur Terre et au même titre qu'Aphrodite, il semblait passer une très mauvaise passe. C'est tout hasard qu'elle l'avait reconnu au loin, alors qu'elle allait à sa boutique de fleurs. Il semblait réellement au plus bas et, comme à son habitude, la Déesse c'était mise en tête de l'aider. Ne cherchez pas pourquoi, elle est ainsi. Avec l'aide d'une de ses employées, Diane, elle avait écrit un message destiné au Dieu. Diane connaissait l'homme en question pour habité dans le même immeuble donc elle avait profité de cette occasion pour lui remettre une lettre. Elle savait que Diane ne l'ouvrirait pas, elle était digne de confiance. Perséphone avait donc écrit à Kukulcàn, de sa main habille, et avait fermé la lettre dans une enveloppe.

"Mon cher Kukulcàn.
C'est par ses mots que je vous envoi ma sympathie. Aussi, j'aimerais vous convié à dîner avec mon époux et moi-même. Je vous donne donc rendez-vous au petit parc à Weathly Neighborhood. Nous ferons la surprise à mon époux.
Avec toute mon amitié, Perséphone."


Des mots simples. Après quelques heures d'attente, la jeune Déesse à fermé la boutique avant de se diriger vers le lieu de rendez-vous. De sa démarche graciseuse et divine, elle avance doucement dans le parc. Prenant son téléphone, elle appelle son époux mais tombant sur la messagerie, elle laisse un message.

« Mon tendre amour, ce soir, pas de balade. J'ai une surprise pour toi, attends-moi à la maison, je ne serais pas longue. Je t'aime. »

Elle raccroche et sourit en voyant alors le Dieu Maya. Elle s'approche de lui docilement et s'incline respectueusement.

« Bien le Bonsoir Kukulcàn. Cela me fait plaisir de vous revoir. Venez, nous seront mieux à la maison. »

Elle reprend la marche, montrant alors le chemin à l'homme. Elle est calme, regardant de temps en temps son invité.

« Mon mari se trouve surement à la maison. Il n'est pas au courant de votre présence, je lui ai simplement fait part d'une surprise. Cela lui fera plaisir, j'en suis sur, de revoir un de ses plus vieux amis. »

Sa joie serait presque communicative. Elle sourit alors qu'il arrive devant une belle maison. On pourrait même croire que c'est la maison de la famile parfaite. Mais le couple n'a pas d'enfant, ni de chien ... Enfin si, mais Cerbère est rester en Enfer. Ouvrant la porte, elle s'exclame doucement, fesant entrer alors le Dieu Maya.

« Mon aimé, je suis rentré. »

(c) oxymort




My destiny may not be made of light, there will be darkness, i feel it ... But i'm not afraid because i know that this darkness will not scare me while you're with me.
Perséphone
Perséphone
DÉESSE DES ENFERS ♔
« Light into Darkness »
Messages : 44
Date d'inscription : 11/08/2019
Ven 16 Aoû - 10:01
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: