Revenir en haut Aller en bas



 
TWOTG a ouvert le 04/08/2019 et 13 membres pour 659 messages, merci à vous ♥️
Bienvenue à Héra notre dernier membre inscrit sur TWOTG.
Bonne chance pour ta fiche Smile
TWOTG te dit bonjour Invité
tu as 18 messages à ce jour merci à Toi d’être sur le forum ♥
-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les chaussures de running Nike Air Zoom Pegasus 36 Shield
78.47 € 129.99 €
Voir le deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hadès
Hadès

Hadès
ft. Mads Mikkelsen
↘ carte d'identité
Âge : Bien trop ancien pour que le commun des mortels puissent tenter de compter
Nationalité / origines : originaire d'un endroit bien trop reculé dans l'espace et le temps pour que les humains puissent se le représenter, je suis né auprès des mes parents, des titans.
Profession : Dieu des morts, maître des Enfers, Possesseur de Cerbère, de la corne d'abondance, de la kunée et de la lance à deux fourches. Mais on peut ajouter à cela le fait que, depuis quelques temps, je m'amuse dans le monde des mortels sous l'identité d'un médecin légiste. Plus pratique, en sommes, pour avoir des âmes qui paient leur passage.
Etat civil : Marié
Groupe : Dieux/Déesses Greco-romain

↘ caractère
Il apparait souvent pour les mortels qu'Hadès est un dieu mauvais et colérique, sadique et grognon, n'éprouvant pas la moindre once de pitié pour qui que ce soit. Il s'avère bien évidemment que tout cela est faux. Le colérique de la famille, c'est mon jeune frère, Zeus. Cependant, bien loin de détester tous les attributs que l'on me donne, je n'hésite pas à les utiliser pour maintenir à distance les quelques opportunistes qui aimeraient fortement approcher les Enfers de plus près. Néanmoins, si je devais me décrire, j'utiliserais davantage des termes tels que la patience. Rendez-vous bien compte que je suis un homme extrêmement calme, qu'il faut pousser dans ses retranchements pour que ma colère s'abatte sur le monde des hommes. Je sais attendre calmement que l'heure ne sonne tout en observant le monde, grouillant à la manière d'une fourmilière. Méthodique et intelligent, je fais toujours en sorte de me placer du côté des vainqueurs. Et si je n'ai aucun intérêt à intervenir dans une situation ou une autre, alors je reste de côté, avec sagesse. Ne vous attendez cependant pas à de la bienveillance ou de la douceur de ma part. Je suis rude -parfois même un peu hautain je l'admets sans complexe- et je ne supporte pas l'échec.


↘ anecdotes & capacités

tant que dieu des enfers, mon rôle est de faire en sorte que les morts restent en Enfers, car il apparait comme tout à fait évident que la vue de ces derniers serait plus que déplaisante pour les vivants. Les maintenir enfermés pour toujours, en veillant à ce que leurs actes les repartissent dans différents endroits. Tout en m'assurant qu'aucun mortel ne prendre jamais la peine de venir là où les morts règnent.

derrière l'écran
Abaddon | Aurélie
comment as tu connu le forum ? • Le dieu d'Internet m'a soufflé de venir ici
présence • Aussi souvent que possible
autre chose ? • J'aime les chips à la moutarde (et j'ai bien lu le règlement)
Code avatar
Code:
Mads Mikkelsen [color=#ff3333]■[/color] Hadès - dieux des Enfers
Hadès
Hadès
ADMIN
Dieux des Enfers
Messages : 74
Date d'inscription : 29/07/2019
Age : 23
Lun 29 Juil - 17:59
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Le loup et l'agneau


Enfants de titans, dévoré par mon père quelques temps à peine après ma naissance, autant dire que l'histoire n'aurait pas pu être plus tragique dès son commencement. Fort heureusement, mon jeune frère nous sauva, mes autres frères et sœurs et moi et nous pûmes devenir des dieux, tels que les mortels l'entendent de nos jours. Je traversais l'espace et les générations sans même me soucier de cette notion de temps qui n'est empreint qu'à l'homme.

Qu'étais-je ? On me donna bien des noms et bien des surnoms. Le monstre sous terre, le dévoreur d'âme, le croquemitaine, le passeur et bien d'autres, simplement pour me qualifier, moi, le maître des Enfers. Seul souverain du monde d'en bas, régnant sur un univers de mort et de torture, absorbant les âmes des défunts pour les garder bien loin de la surface de la Terre. Cachant les monstres qu'étaient les morts aux yeux des vivants, je dirigeais mon univers d'une main ferme, mais juste. Mais j'étais seul. Cruellement et désespéramment seul dans ce vaste monde que je ne quittais qu'en de très rares et singulières occasions. Perséphone fut ma lumière dans les ténèbres. Tellement belle et douce, précautionneuse et vaillante. Elle était de ces femmes que l'on admire Ad vitam æternam. Je ne pu résister à l'idée de l'attirer jusqu'à moi. Elle ferait une reine merveilleuse, créature que les damnés ne pourraient s'empêcher de trouver magnifique.

Mais ma bien belle colombe n'aimait ni le monde des morts ni leur simple présence, tant et si bien que lorsque sa terrible matrone de mère revint la chercher avec la grâce de Zeus, je ne pus m'empêcher de la laisser partir, me résignant à abandonner ma douce amie au commun des mortels. Pour un temps seulement, car je l'aimais sincèrement et plus que de raison et je ne pouvais concevoir l'idée qu'un autre dieu, pire, un mortel, ne pose le regard sur elle. Elle revint donc auprès de moi. Peut-être par la force, peut-être pas, et je fis d'elle une impératrice, lui accordant le droit de retourner chez les vivants en de rares occasions. Elle n'avait pas besoin d'eux, après tout. Car ils n'étaient pas capable de percevoir sa beauté comme je la percevais moi.

Et le temps s'écoula à nouveau, lentement et sereinement.

Mais malheureusement pour les dieux de mon âge et de mon ampleur, quelque chose changea. Les hommes évoluèrent et leurs pré-occupations changèrent lentement. Bientôt, les pièces sur les morts se firent plus rares, créant une sorte d'accumulation malsaine dans les limbes puisque plus personne n'était capable de payer son passage. Bientôt également, les morts se firent plus rares, rejoignant des enfers bien différents des miens. Il me fallut trouver une solution.

En rejoignant le monde des hommes je découvris que de nouveaux dieux avaient fait leur apparition, remplaçant les corps vieux et putrides que nous incarnions à leurs yeux. Nous n'étions plus que poussière, amoindrie par une existence qui peu à peu s'effilochaient, tendant à disparaître. Mais je me refusais à accepter cela. Moi, maître des enfers, il m'était impossible de considérer mon monde, mon univers, comme voué à sa perte parce que les humains ne croyaient plus en nous. Sans consulter le reste du Mont Olympe, je décidais de me glisser dans ce monde mortel et d'adopter leurs us et coutumes. Avec ruse, je devins un passeur des morts, ou ce qu'ils appellent plus communément un médecin légiste, récitant quelques incantations et donnant aux pauvres âmes éteintes qui passaient sur ma table d'autopsie quelques pièces pour pouvoir se frayer un chemin dans mes Enfers.

Car désormais, pour survivre, il faut s'adapter.
Hadès
Hadès
ADMIN
Dieux des Enfers
Messages : 74
Date d'inscription : 29/07/2019
Age : 23
Lun 29 Juil - 17:59
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: